Accueil >  > Le travail d’encadrement. Quelles évolutions ?

Le travail d’encadrement. Quelles évolutions ?

Le 05 mars 2017, dans Travail

Rapport de recherche du CREAPT, CEET, Cnam

 

Le travail d’encadrement, choisi pour thème de séminaire 2015 « Âges et Travail » organisé par le Creapt, renvoie à des situations, fonctions, dénominations et positions hiérarchiques très diversifiées.

Loin de disparaître, comme pourrait le laisser penser une tendance répandue à la suppression des niveaux hiérarchiques, l’encadrement concerne un nombre de plus en plus élevé de personnes au sein des entreprises, dans la production comme dans les services.

Les encadrants sont aux prises avec les multiples tensions d’organisation qui attendent beaucoup d’entre eux. Ils sont responsables du suivi du travail d’une équipe dans plusieurs dimensions : efficacité, santé et sécurité du personnel. Ils ont aussi en charge la production d’indicateurs censés permettre tout à la fois de contrôler le travail et d’en rendre compte pour alimenter les mesures de performance. Ils gèrent encore des aspects relatifs à la réalisation de la production, tout en assurant un travail d’organisation et d’articulation entre différents niveaux de décision. Leur situation est d’autant plus difficile qu’ils sont pris à la fois dans une injonction d’autonomie et dans une forte dépendance sociotechnique aux contraintes parfois rigides.

Dans la période actuelle d’intensification du travail, ces questions se posent avec une acuité particulière, mais elles sont encore trop peu étudiées.

  • Qu’en est-il du travail d’encadrement, dans des conditions où les attentes à l’égard de ceux qui l’exercent sont renforcées ?
  • Qu’en est-il de leurs conditions d’emploi, de leur carrière et de leur parcours ?
  • Dans les changements et les mutations des organisations, quel est le rôle de leur expérience ?