Licence/Master/Doctorat

Page en construction

L’architecture des études universitaires est fondée sur les trois grades de sortie (licence, master, doctorat).

– au niveau bac+3, co-existent deux types de diplômes conférant à leur titulaire le grade de licence: la licence générale et la licence professionnelle.

– au niveau bac+5, le cursus master constitue le mode d’organisation unique des études universitaires post-licence (se substituant aux cursus maîtrise, DEA, DESS antérieurs), permettant d’obtenir le diplôme national de master, délivré au nom de l’Etat, qui confère de droit à ses titulaires le grade de master.

– le doctorat, bac+8, est le dernier diplôme universitaire: il est préparé au sein d’une école doctorale et permet l’obtention du grade de docteur.

La licence générale : première étape d’un cursus d’études longues

En France, la licence générale est un diplôme national de l’enseignement supérieur qui sanctionne le premier niveau d’études supérieures universitaires défini dans le cadre de la nouvelle architecture.

Elle se prépare en six semestres après le baccalauréat et se substitue à l’ancien diplôme d’études universitaires générales (D.E.U.G.) en deux ans suivi de la licence en un an.

La licence générale est enregistrée de droit au RNCP au niveau II : elle valide l’obtention de180 crédits ECTS après le baccalauréat et confère à ses titulaires le grade de Licence.

L’inscription en licence est non sélective.

La licence générale vise la poursuite d’études longues et permet de solliciter une inscription en cursus master.

Au sein des universités, les licences se déclinent par domaines (4 domaines au choix), mentions (45 intitulés de mentions depuis la rentrée 2014) et parcours.

La nomenclature des mentions du diplôme national de licence est fixée par arrêté (arrêté du 22 janvier 2014).

Les licences dans les disciplines scientifiques et technique relèvent principalement du domaine « Sciences, Technologies, Santé ».

Chaque mention de licence peut proposer plusieurs parcours types en fonction de la spécialisation choisie par l’étudiant au cours de son cursus.

Retour en haut de page

La licence professionnelle : une année d’études complémentaires après un bac + 2

La licence professionnelle a été créée en 1999 dans le cadre de la restructuration des études supérieures universitaires. C’est un diplôme national de l’enseignement supérieur délivré par l’université qui se prépare en deux semestres après deux années d’études supérieures validées (DUT, BTS, L2 etc…).

La licence professionnelle valide l’obtention de 60 crédits ECTS après un bac + 2 et correspond à un niveau global de 180 crédits ECTS : elle confère à ses titulaires le grade de Licence et est enregistrée de droit au RNCP au niveau II.

Mis en place en partenariat avec les entreprises et les branches professionnelles, ce diplôme est conçu dans un objectif d’insertion professionnelle immédiate.

La licence professionnelle se décline par mentions (173 mentions à la rentrée 2014) couvrant une large palette de métiers.

La nomenclature des mentions de licence professionnelle est fixée par arrêté (arrêté du 27 mai 2014)

Certaines mentions préparent plus spécifiquement aux métiers de l’industrie ou de la production agricole.

Retour en haut de page

Le master 

Le diplôme national de master est un nouveau diplôme, créé en 2002, dans le cadre de la restructuration de l’enseignement supérieur français.

Le master, délivré au nom de l’État et bénéficiant de sa garantie, est obtenu après l’acquisition de 120 crédits capitalisables, répartis sur 4 semestres, après la licence : il se substitue aux anciens diplômes de maîtrise suivie du DESS ou du DEA.

Le diplôme national de master ne peut être délivré qu’après validation de l’aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère dont l’enseignement doit être inscrit dans les parcours types de formation.

Il se prépare :

  • en formation initiale sous statut étudiant mais également, dans certains cas, par la voie de l’apprentissage
  • ainsi que par la formation professionnelle continue ou sous contrat de professionnalisation.

Les masters visent une insertion professionnelle de haut niveau, à bac + 5, et permettent la poursuite d’études en doctorat.

Les diplômes de master se déclinent, au sein des universités et établissements d’enseignement supérieur, par domaines et mentions dont la nomenclature est fixée par arrêté (arrêté du 4 février 2014).

Les masters dans les disciplines scientifiques et technique relèvent principalement du domaine « Sciences, Technologies, Santé ».

En savoir plus sur les Cursus Master en Ingénierie (CMI) débouchant sur des fonctions d’ingénieur.

Découvrir toute l’offre de masters sur le portail national.

Diplômes de licence et de master : qui sont-ils ?

OCDE – Janvier 2016 – Indicateurs de l’éducation à la loupe : diplomés de licence et de master qui sont ils ?

Ces vingt dernières années, l’enseignement tertiaire a connu une expansion remarquable dans les pays de l’OCDE.
En 2014, 16 % de la population adulte (soit les 25-64 ans) des pays de l’OCDE étaient ainsi diplômés de licence (niveau de formation le plus élevé atteint) et 11 % de master.

Selon l’OCDE, dans l’hypothèse du maintien des tendances actuelles d’obtention des diplômes, en moyenne, dans les pays de l’OCDE, 27 % des jeunes d’aujourd’hui devraient obtenir un diplôme de licence ou d’un niveau équivalent avant l’âge de 30 ans.

Retour en haut de page